Conseils de prévention printemps

Extérieur 

Fondations

Vérifiez les fondations pour détecter toute craque ou fissure. Au besoin, colmatez les fissures dans les murs de fondations et dans les parements en brique. Ceci évitera que l’eau de pluie s’infiltre à l’intérieur.

Arbres

Faites élaguer vos arbres afin d’éviter que des branches n’endommagent vos fenêtres ou votre toiture lors de grands vents.

Descente de sous-sol extérieure

Dégagez et vérifiez le drain de l’entrée du sous-sol.

Un drain mal dégagé ou bouché peut faire augmenter les risques d’infiltration aux abords de la porte d’entrée du sous-sol.

Descentes de gouttières

Étant donné qu’elles ont été enlevées à l’automne, n'oubliez pas de remettre en place les descentes de gouttières ou rallonges qui éloignent l’eau de la fondation.

Revêtement extérieur

Vérifiez l’état du revêtement extérieur de la maison afin de vous assurer qu’il n’a pas été endommagé par la neige ou la glace. Si c’est le cas, procédez à des travaux de réparation le plus rapidement possible, afin d’éviter que l’eau de pluie n’endommage la structure de la maison.

Toiture

Vérifiez qu’aucun bardeau de la toiture n’ait été endommagé par la glace ou la neige. Au besoin, faites réparer les bardeaux le plus rapidement possible.

Gouttières

Enlevez les feuilles mortes et autres débris de vos gouttières au moins une fois l’an.

Intérieur 

Drain du sous-sol

Videz un peu d’eau dans le drain de plancher de votre sous-sol pour vérifier que l’eau s’écoule normalement.

Échangeur d’air 

Nettoyez les filtres de votre échangeur d’air.

Un échangeur d’air fonctionne surtout l’hiver et il est très important de nettoyer les filtres de l’appareil à tous les deux à trois mois.

Conseils de prévention été

Extérieur

Terrain

Corrigez les pentes du terrain autour des fondations afin d’éloigner l’eau de pluie.

Entrée de voiture

Assurez-vous que les trottoirs, le patio et le stationnement de la voiture ne déversent pas l’eau de pluie vers la maison.

Descente fluviale

Débranchez toute descente pluviale raccordée directement aux égouts et redirigez-les afin que l’eau soit versée à au moins six pieds des fondations.

Cheminée

Faites ramoner le conduit du poêle ou de la cheminée.

En plus des débris que l’on pourrait trouver, le ramonage est nécessaire pour réduire les risques d’incendie et d’émanations toxiques. Le mauvais entretien d’une cheminée est souvent la cause d’incendies ou de refoulements de gaz (monoxyde de carbone).

INTÉRIEUR

Chauffage

Si vous chauffez avec une chaudière à eau chaude, au mazout ou électrique, purgez les radiateurs. Pour purger les radiateurs, faites appel à un technicien qualifié. Il pourra les vérifier et les remplacer si nécessaire.

Il est en général nécessaire de purger les radiateurs une fois l’an. Un technicien qualifié pourra faire la vérification de toutes les purges et remplacer les valves défectueuses afin d’éviter toute fuite éventuelle.

Truc : Pour une meilleure répartition de la chaleur pièce par pièce, installez des valves thermostatiques.

Vérifiez votre réservoir de mazout.

  • La présence de zones humides et de suintement à la base du réservoir est un signe de problèmes éventuels.
  • Si des odeurs persistantes de mazout se dégagent du réservoir, une fuite est probablement à l’horizon.
  • Vérifiez qu’il n’y ait pas de corrosion à la base du réservoir.
  • Ne laissez pas le réservoir vide en été et ce, afin d’éviter les problèmes d’humidité et de corrosion.
  • Vérifiez le conduit d’amenée de mazout. S’il y a présence de corrosion, faites appel à un technicien pour le remplacer. Il installera alors un conduit à double paroi moins susceptible de rouiller.
  • Selon plusieurs compagnies d’entretien, il faut remplacer un réservoir de mazout après 10 ans s’il est situé à l’extérieur et après 20-25 ans s’il est situé à l’intérieur.

Le saviez-vous?

La fuite d’un seul litre de mazout peut contaminer un million de litres d’eau potable.

Échangeur d’air

Nettoyez les filtres de votre échangeur d’air. 

Conseils de prévention automne

Extérieur

Descentes de gouttières

Débranchez les descentes de gouttières des gaines de drainage ou des rallonges qui éloignent l’eau des fondations afin d’éviter qu’elles gèlent et qu'elles empêchent l’eau de s’écouler. N'oubliez pas de les remettre au printemps!

Toiture

Évitez la formation d'une barrière de glace à la partie inférieure de la toiture.

Quand il y a perte de chaleur provenant de l’intérieur du bâtiment, cela fait fondre la neige sur le toit. L’eau coule alors vers la partie inférieure du toit où elle gèle. La glace s’accumule et empêche l’eau de s’évacuer de la toiture. À ce moment, l’eau peut, par capillarité, remonter sous les bardeaux et causer des dommages importants. Afin de prévenir ce phénomène :

  • Installez des pare-feuilles/pare-glace pour empêcher que les débris bouchent les gouttières et les descentes. Les gouttières doivent être propres pour que l’eau puisse s’écouler librement.
  • Vérifiez la quantité d’isolant dans le vide sous le toit et rajoutez-en aux endroits où il en manque.
  • Vérifiez la circulation d’air dans le vide sous le toit. Il faut que les entrées d’air des soffites soient bien dégagées pour que les aérateurs de toit puissent aspirer l’air à partir des soffites. Une toiture bien ventilée empêchera la neige de fondre.

 

Vérifiez le bardeau de votre toiture régulièrement et remplacez la couverture dès que les bardeaux montrent des signes de vieillissement (coins soulevés ou rognés) ou s’il y a des zones mal drainées sur un toit plat.

Arbres

Plantez vos arbres à plus de cinq mètres de la maison.

Un arbre planté trop près de la maison risque d’endommager les fondations et de boucher le drain français. 

Gouttières

Enlevez les feuilles mortes et autres débris de vos gouttières au moins une fois l’an.

Fondations

Vérifiez vos fondations pour détecter toute craque ou fissure. Au besoin, colmatez les fissures dans les murs de fondation et dans les parements en briques.

Conduites d’eau

Si votre robinet extérieur n’est pas pare-gel (4 saisons), il faut couper l’alimentation d’eau par l’intérieur et faire couler le robinet extérieur pour libérer toute l’eau.

L’eau contenue dans la partie extérieure du robinet peut geler et faire éclater les conduites d’eau. 

Vous avez des tuyaux de conduites d’eau qui passent par le grenier, par un vide sanitaire ou qui sont situés sur un mur extérieur? Si l’eau qui se trouve dans une conduite d’eau vient à geler, elle pourra exercer suffisamment de pression pour la faire éclater.

Installer une gaine isolante sur les conduites d’eau qui sont exposées au froid.

Descente de sous-sol extérieure

Dégagez et vérifiez le drain de l’entrée du sous-sol. 

Un drain mal dégagé ou bouché peut faire augmenter les risques d’infiltration aux abords de la porte d’entrée du sous-sol.

INTÉRIEUR

Échangeur d’air

Nettoyez les filtres de votre échangeur d’air.

Un échangeur d’air fonctionne surtout l’hiver et il est très important de nettoyer les filtres de l’appareil à tous les deux à trois mois. Quant au noyau récupérateur de chaleur ou d’énergie en polypropylène (plastique) ou en aluminium, il doit être nettoyé une fois par année de préférence à l’automne avant la saison de chauffage.

Fenêtres et puits de lumière (margelles)

Il est préférable d’enlever les moustiquaires durant la période hivernale et de les entreposer dans un endroit au sec à l’abri des intempéries.

Une moustiquaire devant une fenêtre va empêcher la chaleur de se rendre à celle-ci et il y aura alors condensation et moisissure.

Remplacez le calfeutrant fissuré autour des portes et des fenêtres du sous-sol.

Conseils de prévention hiver

Extérieur

Toiture

Pour les toitures à faible pente ainsi que pour les toits plats, il faut dégager le trop grand surplus de neige de façon régulière.

Un surplus de neige constitue une surcharge de poids importante et pourrait causer un affaissement ou un effondrement et des dommages à la structure.

Fenêtres et puits de lumière (margelles)

Dégagez la neige devant les fenêtres du sous-sol et dans les margelles.

Une accumulation importante de neige devant les fenêtres ou dans les margelles pourrait causer une infiltration au moment de la fonte au printemps. Par ailleurs, une fenêtre au sous-sol est considérée comme une issue de secours.

 

Intérieur

Chauffe-eau

Vidangez le réservoir du chauffe-eau au moins une fois par année.

La vidange et la purge du chauffe-eau font partie des opérations d’entretien destinées à nettoyer ou à tout le moins à limiter le tartre de la cuve. Cela permet de réaliser des économies d’énergie et de prolonger la durée de vie du chauffe-eau par son bon état de fonctionnement. Par ailleurs, dépendamment de la qualité et la dureté de l’eau, il est recommandé de remplacer un chauffe-eau après douze (12) ans d’opération. Ceci réduira les risques que le réservoir ne perce.

Bois de chauffage entreposé à l’intérieur

Ne garder que la quantité nécessaire pour un jour ou deux. Une grande quantité de bois de chauffage entreposé à l’intérieur peut encourager la présence d’insectes nuisibles ou d’humidité excessive, sans oublier l’accumulation de matière combustible.

Si votre appareil de chauffage est à air pulsé, nettoyez ou remplacez les filtres régulièrement durant la saison de chauffage.

Chauffage : truc

Si vous chauffez à l’aide d’une chaudière à eau chaude au mazout ou électrique, il est recommandé de faire installer des valves thermostatiques. Ces dernières assurent une meilleure répartition de la chaleur pièce par pièce.

Également, dégagez tous les objets se trouvant sur ou à proximité des radiateurs. Les objets empêcheront une bonne diffusion de la chaleur.

Échangeur d’air

Nettoyez les filtres de votre échangeur d’air.

Un échangeur d’air fonctionne surtout l’hiver et il est très important de nettoyer les filtres de l’appareil à tous les deux à trois mois. 

En tout temps

Conduites d’eau

Si vous devez vous absenter plus de trois jours, coupez l’alimentation en eau de la laveuse.

Si les conduites d’alimentation en eau de la laveuse cèdent lors d’une absence plus ou moins prolongée, les dégâts pourraient être importants.

Vérifiez régulièrement que les tuyaux sous tous les éviers et les lavabos soient parfaitement secs.

Sur vos appareils ménagers ou de plomberie, remplacez les tuyaux de plastique ou de caoutchouc par des boyaux flexibles avec armature métallique. Retenez que les tuyaux en acier galvanisé ont une durée de vie de 40 à 50 ans.

Clapet antiretour

Faites installer par un plombier un clapet antiretour sur la bouche d'égout pour éviter les refoulements qui pourraient être causés par des pluies abondantes. Voir également la solution Aqua-Protec de Inflotrolix.

Tuyau de renvoi

Afin d’éviter de boucher les tuyaux de renvoi, ne déversez pas de matières grasses ou d’huile dans la tuyauterie. 

Panneau électrique

Assurez-vous de connaître l’emplacement du panneau électrique. Il faut toujours prévoir un accès et respecter un dégagement minimal d’un (1) mètre en façade et sur les côtés du panneau de distribution. 

Valve d’entrée d’eau

Assurez-vous de connaître l’emplacement de la valve d’entrée d’eau principale. Si un tuyau éclate ou un boyau de la laveuse cède sous la pression, il faut couper l’alimentation en eau de la maison. Vérifiez périodiquement le tuyau d’entrée d’eau et la valve d’arrêt. Au moindre signe suspect de désordre, contactez un plombier qualifié pour faire les correctifs nécessaires. Pour éviter l’aggravation d’un dégât éventuel, informez tous les occupants de la maison de son emplacement, y compris les enfants. 

Entrée du gaz naturel ou de propane

Assurez-vous de connaître l’emplacement de l’entrée du gaz naturel ou de propane. En cas de fuite, on doit pouvoir accéder facilement à la valve d’arrêt. 

Regards de nettoyage et trappes d’accès

Assurez-vous de connaître l’emplacement des regards de nettoyage de la plomberie et des trappes d’accès aux clapets antiretour. Un clapet antiretour empêche, lors de pluies abondantes, les eaux usées d’un égout municipal surchargé de refouler dans les sous-sols par les appareils sanitaires ou les avaloirs de sol (drains de plancher) situés plus bas. Si vous ne pouvez confirmer la présence d’un clapet antiretour, contactez un plombier. 

Absence prolongée

Lors d’absence prolongée, demandez à un proche ou un voisin de venir faire une vérification des lieux incluant le chauffage, l'état de la plomberie ou et de jeter un oeil à toutes autres anomalies.

Autres Conseils

Conseils de prévention incendie 

  • N'utilisez pas de multiplicateur de prises dans une cuisine. Le fait d’utiliser plusieurs appareils sur un même circuit pourrait faire surchauffer le câblage et causer un incendie.
  • Ne faites pas de friture sur une cuisinière conventionnelle. Utiliser une friteuse approuvée par l’Association canadienne de normalisation.
  • Gardez un extincteur d’incendie de type « BC » pour la cuisine. Les extincteurs de type « BC » éteignent le feu et préviennent un retour de flamme associé aux incendies de cuisson.
  • Entreposez les liquides inflammables comme la peinture et les solvants loin des sources de chaleur.
  • Entreposez les réservoirs d’essence et de propane à l’EXTÉRIEUR.
  • Vérifiez de façon périodique le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée, de monoxyde de carbone et de gaz propane. Pour les appareils qui ne sont pas électriques, remplacez la pile au moins une fois par année en utilisant une pile longue durée comme une pile au lithium. Lors du changement de pile, vérifiez la date de fabrication de l’appareil. Remplacez les avertisseurs de fumée selon les recommandations du fabricant, généralement aux dix ans. Pour le remplacement des avertisseurs de monoxyde de carbone ou de gaz propane, les garanties usuelles sont en moyenne de 5 ans. Il est recommandé de les remplacer après cette période.

Inventaire de biens 

Soyez prévenant, faites l'inventaire de vos biens!

Si vous êtes victime d’un sinistre tel qu’un dégât d’eau, un incendie ou autre, il y a de fortes chances pour que vos biens soient endommagés. Dans ces moments de stress, il se pourrait que vous ayez de la difficulté à vous rappeler toutes vos possessions.

De manière à vous éviter des tracas au moment de la réclamation et de longues discussions avec votre assureur, prenez le temps de faire l’inventaire de vos biens. Une fois l'inventaire terminé, communiquez avec votre assureur ou votre courtier. Si votre assureur possède une description exacte et à jour de vos biens, cela pourrait contribuer à accélérer le processus de règlement après un sinistre.

Pourquoi faire l’inventaire de vos biens?

  • Pour déterminer vos besoins réels en assurance habitation (surévaluation, sous-évaluation).
  • Pour faciliter et accélérer votre demande de réclamation en cas de sinistre.
  • Pour évaluer les coûts de remplacement de vos biens.

En quoi consiste l’inventaire?

Faire l’inventaire de vos biens est assez simple. Il s’agit:

  • De faire la liste de tout ce que vous possédez.
  • D’évaluer la valeur de chaque chose.

Comment faire l’inventaire de ses biens ?

Il y a deux façons de s’y prendre :

  1. Filmer ou prendre des photos de tous vos biens, et les lister;
  2. Faire la liste de vos biens sur Index. Grâce à cette plateforme web sécurisée, vous pouvez facilement inventorier et consigner tous les biens de votre propriété de manière sure. Vous connaitrez ainsi la valeur exacte de vos avoirs en cas de sinistre.

NOTE : peu importe la méthode employée, assurez-vous de joindre les reçus à votre inventaire de biens.

Combien de temps faut-il pour faire un inventaire?

Cela dépend de ce que vous possédez… Mais en général un inventaire complet prend de deux à trois heures. Vous pouvez également demander à Index de réaliser votre prise d’inventaire.

Une fois l’inventaire terminé, que dois-je faire?

Une fois l’inventaire terminé, communiquez avec votre professionnel en assurance de dommages afin d’obtenir une protection adéquate pour vos possessions.


IMPORTANT :

Comme il y a de fortes chances que vous ayez recours à cette liste à la suite d’un sinistre, nous vous recommandons fortement de conserver une copie de votre inventaire (qu’elle soit sur support papier ou numérique), ainsi que les reçus à l’extérieur de votre résidence, par exemple dans un coffret de sureté ou dans Index.

Les textes sur la prévention des sinistres ont été rédigés en collaboration avec Daniel Fiset, inspecteur en bâtiment.