Quoi faire à la suite d'un dégât d'eau ?

Déterminer si l'eau est noire, grise ou claire

Saviez-vous qu'environ 80% des sinistres sont causés par l'eau ? Si vous y êtes confrontés, vous n'êtes pas seuls !

Il existe trois catégories d'eau déterminées par leur source : l'eau propre, l'eau grise et l'eau noire*. Identifier la catégorie d'eau est essentiel lors du traitement d'un sinistre puisque cela permet d'adapter les méthodes de nettoyage et d'assèchement et de déterminer lorsqu'une démolition est nécessaire.

Qu'est-ce qui distingue chaque catégorie d'eau et que peut-on faire en fonction de celles-ci pour minimiser les dommages ? Nous vous avons concocté un petit guide des mesures à prendre en fonction de la catégorie d'eau à laquelle vous êtes confrontés pour vous aider à y voir plus clair.
 
*N.B. Les dénominations « eau grise » et « eau noire » ne réfèrent pas à la couleur de l'eau à proprement parler mais plutôt au degré de contamination.

S'il s'agit d'un dégât d’eau claire ou grise

L'eau dite « grise » désigne une eau domestique faiblement polluée. Elle est non potable. Les eaux usées provenant des douches et des lave-vaisselles, par exemple, sont des eaux grises.

L'eau propre, quant à elle, n'a pas été en contact avec des contaminants. Elle provient, par exemple, des débordements de bain ou d'évier - sans savon -, de la fonte des neiges, d'une fuite dans un tuyau, etc. Elle est sans odeur et considérée comme potable.

Prenez note qu'une eau claire ou grise peut changer de catégorie si elle n'est pas nettoyée et asséchée de la façon appropriée dans un délai raisonnable. 

À faire en cas de dégât d’eau claire ou grise

À ne pas faire en cas de dégât d’eau claire ou grise

  • Éloignez-vous de tous dangers électriques potentiels.
  • Si possible, coupez la source d’alimentation en eau à l’origine de la fuite ou fermez le conduit principal.
  • Essayez de limiter le plus possible les dommages à votre contenu.
  • Protégez la structure de votre maison et vos biens des dommages supplémentaires.
  • Enlevez le plus d’eau possible à l’aide d’une serpillière ou à l’aide de linges absorbants.
  • Appelez GUS. Notre rôle est de vous mettre en relation avec votre assureur afin que vous lui transmettiez les informations nécessaires. Assurez-vous d’avoir en main votre numéro de police d’assurances.
  • Faire l’assèchement vous-même, puisqu’il y a des risques de moisissure si les dégâts sont mal asséchés.
  • Se déplacer dans une grande accumulation d'eau. L'eau étant conducteur d'électricité, il y a un risque d'électrocution.
  • Arrêter les ventilateurs installés par l’entreprise en après sinistre.
  • Déplacer les ventilateurs.
  • Arrêter les déshumidificateurs.

S'il s'agit d'un dégât d’eau noire

Les eaux usées refoulant des toilettes, des drains ou des éviers sont appelées eaux noires et doivent subir des traitements intensifs avant de pouvoir être réutilisées. 

À faire en cas de dégât d’eau noire

À ne pas faire en cas de dégât d’eau noire

  • Évitez d’entrer en contact avec l’eau, car celle-ci est fort probablement contaminée.
  • Éteignez tous les systèmes de chauffage et de ventilation.
  • Appelez GUS. Notre rôle est de vous mettre en relation avec votre assureur afin que vous lui transmettiez les informations nécessaires. Assurez-vous d’avoir en main votre numéro de police d’assurances.
  • Toucher l’eau contaminée.
  • Faire fonctionner la ventilation ou mettre des ventilateurs puisque vous risquez de propager la contamination au reste de la maison.
  • Essayer de sauver le contenu du lieu contaminé.

Nous sommes spécialisés en après-sinistre

Chaque sinistre est unique et plusieurs facteurs sont à considérer pour traiter le sinistre. Contactez toujours GUS en cas de doute, et surtout, tenez-vous hors de danger. Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape de votre dégât d'eau.